Premières observations dans l'ultraviolet par Rosetta de la comète Churyumov-Gerasimenko

 

Le spectrographe ultraviolet Alice embarqué à bord de la sonde européenne Rosetta, actuellement en orbite autour de la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko, a commencé à transmettre les résultats de ses premières observations de la surface.

 

Ces données indiquent que la comète est anormalement sombre dans les longueurs d'onde de l'ultraviolet et que sa surface ne comporte que très peu d'étendues recouvertes de glace d'eau. Par contre, hydrogène et oxygène ont été détectés dans la coma, c’est-à-dire l'atmosphère de l'astre.

 

Nous sommes très surpris à quel point la surface de la comète est peu réfléchissante et de la quasi-absence de glace d'eau, déclare le Dr Alan Stern, chercheur principal du SwRI (Southwest Research Institute), division Ingénierie et Sciences spatiales. A mesure que la mission se poursuit, nous allons continuer à chercher des éléments de surface tels que de la glace et affiner la mesure de la couleur de l'ultraviolet ainsi que les variations de la composition de la surface de la comète», explique le Dr Lori Feaga, co-chercheur à l'Université du Maryland.

 

Pesant (sur terre) 3,1 kg et ne consommant que 2,9 watts de puissance électrique, le spectrographe ultraviolet Alice, développé par le SwRI, possède une capacité de collecte de données 1000 fois supérieure à celle des instruments de la génération précédente. Un instrument identique se trouve à bord de la sonde New Horizons, lancée en janvier 2006 et actuellement en route vers la lointaine Pluton qu'elle atteindra en juillet 2015.

 

Les informations dans les longueurs d'ondes ultraviolettes fournissent des informations inédites sur la composition de l'atmosphère de la comète et les propriétés de la surface.

 

Le Southwest Research Institute (SwRI) est un laboratoire de recherche appliquée et de développement américain dont le siège se trouve à San Antonio dans le Texas. Il s'agit d'un des plus importants laboratoires américains privés de recherche appliquée : il emploie plus de 3 000 personnes réparties dans 11 divisions couvrant un très large spectre dans le domaine de l'ingénierie et des sciences physiques. Il dispose d'un budget de plus d'un demi milliard $ provenant pour la moitié du gouvernement américain et pour l'autre moitié du secteur privé. Ses domaines de compétences comprennent notamment l'avionique, la robotique, l'énergie, la propulsion des véhicules routiers, la chimie, le traitement des signaux, le développement d'instruments pour les missions spatiales.

 

 

Surface de 67P / Churyumov-Gerasimenko vue depuis une

altitude de 100 km le 4 septembre 2014. Crédit ESA.

 

050914a
© 2015 Space News International - Jean Etienne